Partenaires et reconnaissance

PARTENAIRES ET RECONNAISSANCE

Des partenariats institutionnels sont développés entre la FEDE et des institutions nationales ou internationales, sur les grandes questions éducatives, politiques, culturelles, sociologiques et économiques. Les partenariats institutionnels sont des leviers importants dans la démarche qualité et la veille éducative et sociale de la FEDE.

UNESCO

L’UNESCO est l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture. Elle a pour objectif d’instaurer la paix grâce à la coopération internationale en matière d’éducation, de science et de culture. Les programmes de l’UNESCO contribuent notamment à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) adoptés en 2015.

Statut FEDE : Depuis septembre 2020, la FEDE est partenaire officiel de l’UNESCO et bénéficie du statut consultatif.

Objectif : La FEDE participe aux réflexions stratégiques, aux programmes, aux actions et aux évènements de cette organisation internationale reconnue pour son rôle crucial sur les questions concernant l’éducation et la culture. Grâce à ce partenariat officiel, la FEDE et l’UNESCO peuvent s’appuyer sur leurs ressources, leurs compétences et leurs savoir-faire respectifs afin de renforcer la visibilité et l’impact de leurs activités. Pour l’UNESCO, les 10 000 étudiants et les nombreux professeurs du réseau de la FEDE constituent un vivier important de personnes susceptibles d’être sensibilisées par ses programmes pédagogiques et de lui fournir un retour utile d’expériences.

Conseil économique et social des Nations Unies (CESNU)

Le Conseil économique et social des Nations Unies (CESNU, plus connu sous son acronyme anglais ECOSOC) est une organisation internationale rattachée à l’Organisation des Nations Unies (ONU), qui fait référence au niveau mondial sur les questions économiques, sociales et environnementales. Comme l’UNESCO, le CESNU vise notamment à accompagner la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD).

Statut FEDE : Depuis juillet 2021, la FEDE est partenaire officiel du CESNU.

Objectif : Le statut consultatif spécial attribué par le Comité chargé des ONG permet à la FEDE d’avoir accès aux réunions de nombreuses structures subsidiaires du CESNU. Ce statut est une relation formelle entre les ONG et l’ONU permettant à la société civile de participer aux travaux des Nations unies. La FEDE peut participer à de nombreux événements ; assister à des réunions officielles ; soumettre des déclarations écrites avant les sessions ; faire des déclarations orales ; rencontrer des délégations gouvernementales, des fonctionnaires de l’ONU et d’autres représentants d’ONG.

Conseil de l’Europe

Le Conseil de l’Europe donne aux ONG internationales (OING) la possibilité d’acquérir un statut participatif. La longue tradition de consultation des OING par le Conseil de l’Europe (CdE) remonte à l’introduction en 1952 d’un statut consultatif pour les OING souhaitant influencer les travaux de cette institution internationale. En 2003, reconnaissant l’importance du rôle joué par les OING, le CdE a décidé de transformer ce statut consultatif en statut participatif, dont jouissent actuellement près de 300 OING.

Statut FEDE : Depuis 1987 la FEDE bénéficie Bénéficiant du statut consultatif transformé en statut participatif en 2003.

Objectif : La FEDE s’engage activement dans les sessions plénières de la Conférence des OING (COING) du CdE, qui se tiennent deux fois par an à Strasbourg. La Présidente de la FEDE, Claude Vivier Le Got, a exercé la Présidence de la Commission éducation et culture de la COING de juin 2017 à avril 2021. La FEDE entretient des liens étroits et développe des projets éducatifs avec plusieurs organismes spécialisés rattachés au Conseil de l’Europe : le GRECO, le CDPPE, la plateforme ETINED et le Comité directeur pour la promotion de l’intégrité académique dans l’éducation.

GRECO

Le Groupe d’Etats contre la corruption (GRECO) est un organe créé par le Conseil de l’Europe en mai 1999 qui réunit 50 Etats membres dont 48 pays européens, le Kazakhstan et les Etats-Unis. Le GRECO vise à améliorer la capacité de ses Etats membres à lutter contre la corruption, sous toutes ses formes.

Action : Avec le GRECO, la FEDE a construit en 2018-2019 un programme pédagogique centré sur la lutte contre la corruption et son encadrement juridique. En septembre 2019, ce cours de sensibilisation à la lutte contre la corruption a été inséré en tant que chapitre supplémentaire au sein de l’unité A2 du module « Culture et citoyenneté européennes ». Des ressources pédagogiques ont été créées afin de couvrir ce nouveau contenu (deux fiches thématiques de révision, un chapitre dédié dans l’ebook). De septembre 2019 à octobre 2021, près de 10000 jeunes apprenants du réseau de la FEDE ont eu accès à ce programme innovant, parfait exemple d’une coopération réussie entre une ONG représentant la société civile et un organisme rattaché au Conseil de l’Europe.

CDPPE

Le Comité directeur pour les politiques et pratiques éducatives (CDPPE) supervise les programmes du Conseil de l’Europe (CdE) dans le domaine de l’éducation et conseille le Comité des ministres sur les questions éducatives. En 2017, la présidente de la FEDE avait été élue pour un mandat de deux ans renouvelable une fois et a siégé jusqu’en octobre 2021 au Bureau du CDPPE en tant que représentante de la Conférence des OING (COING) du CdE.

Statut FEDE : Depuis mars 2021, la FEDE bénéficie du statut d’observateur auprès du CDPPE ce qui lui permet de mener des travaux d’expertise sur l’éducation, indépendamment de son engagement au sein de la COING. L’obtention de ce statut a été adoptée à l’unanimité par les représentants des Etats membres du CDPPE en mars 2021. Seules 19 ONG bénéficient de ce statut. Les organisations ayant le statut d’observateur apportent une contribution précieuse aux travaux du CDPPE et permettent au Comité d’entendre la voix d’autres parties prenantes du secteur de l’éducation telles que les étudiants, les enseignants ou les établissements scolaires.

Plateforme ETINED

L’éthique dans l’éducation est un sujet de préoccupation à l’échelle mondiale qui concerne tous les pays à des degrés divers, à tous les niveaux de l’éducation. Si certaines formes de corruption peuvent être difficiles à évaluer ou à quantifier, il n’en reste pas moins qu’aucun pays ne peut affirmer que son secteur de l’éducation est totalement épargné par ce fléau. Lancée en 2015, la Plateforme du Conseil de l’Europe sur l’éthique, la transparence et l’intégrité dans l’éducation (ETINED) est un réseau de spécialistes nommés par les Etats membres du Conseil de l’Europe visant à promouvoir l’échange de bonnes pratiques dans les domaines de la transparence et de l’intégrité dans l’éducation. Cette structure a également pour objectif de définir des lignes directrices en la matière et de développer les capacités de tous les acteurs concernés.

Action : Depuis 2019, la FEDE est invitée en tant qu’expert et participe régulièrement aux réunions de la plateforme ETINED afin de contribuer au développement d’une culture de la démocratie et de la participation.

Comité directeur du Programme pour la promotion de l’intégrité académique dans l’éducation du Conseil de l’Europe

En 2020-2021, la pandémie de COVID-19 a eu de graves répercussions sur le secteur de l’enseignement supérieur, entraînant des fermetures et l’interruption des cours et de l’apprentissage en classe, et un passage soudain à l’enseignement en ligne. La promotion de l’intégrité dans l’éducation reste fondamentale pour la crédibilité des établissements d’enseignement supérieur et contribue à protéger la qualité des diplômes de l’enseignement supérieur. C’est pourquoi le Service de l’Education du Conseil de l’Europe a lancé ce Programme dans le but d’identifier, de reconnaître publiquement et de diffuser les pratiques pertinentes à travers l’Europe.

Statut FEDE : La FEDE siège au sein du Comité Directeur, depuis sa création en avril 2021. La FEDE apporte son expertise et relaye auprès de son important réseau d’écoles membres, l’appel à candidatures lancé par le Comité pour identifier les meilleurs exemples d’intégrité académique dans l’éducation.

OIF - Organisation internationale de la Francophonie

L’OIF regroupe 88 Etats et gouvernements (dont 54 membres de plein droit, 7 membres associés et 27 observateurs), soit plus du tiers des pays membres de l’ONU. La France soutient les actions de la Francophonie en matière d’éducation, d’enseignement supérieur et de recherche. L’OIF s’attache à promouvoir la langue française et à soutenir les programmes promouvant la Francophonie dans tous ses aspects.

Statut FEDE : Depuis juillet 2018, la FEDE bénéficie du statut consultatif et est membre de la Conférence des OING.

Objectif : L’acquisition du statut consultatif auprès de l’OIF permet à la FEDE de contribuer aux orientations de l’organisation, par l’apport de son expertise et par sa participation aux échanges de bonnes pratiques. En outre, le partenariat permet d’accroître la visibilité des initiatives et réalisations de la Francophonie auprès des écoles membres de la FEDE, via ses partenaires, ses apprenants et son réseau d’établissements d’enseignement supérieur et professionnel. En mettant régulièrement en place des actions de formations des formateurs au sein de son réseau international, la FEDE contribue au développement des activités de la Francophonie en renforçant le réseau des formateurs francophones.

Commission européenne

En novembre 2020, la Commission européenne a lancé ce pacte afin de mobiliser tous les acteurs européens prêts à investir dans le domaine des compétences. L’objectif est d’encourager tous les acteurs concernés à prendre des engagements en matière de perfectionnement et de reconversion des personnes en âge de travailler, voire de mettre leurs efforts en commun, au moyen de partenariats. Toutes les parties prenantes adhérant au pacte signent une charte et peuvent bénéficier du soutien de l’UE grâce aux plateformes de mises en réseau, de connaissances, d’orientations et de ressources.

Action : En mars 2021, la FEDE a adhéré au pacte pour les compétences en vue de développer son action auprès des institutions européennes basées à Bruxelles. Cette démarche s’inscrit dans le cadre d’initiatives de la FEDE visant à se rapprocher de fédérations sectorielles européennes représentatives. Le but de l’adhésion au pacte est d’initier des collaborations permettant de faire correspondre les programmes pédagogiques de la FEDE et les besoins en compétences des entreprises de divers secteurs (tels que par exemple, l’agriculture ou les télécommunications).

Les partenariats sectoriels sont des collaborations ponctuelles ou pérennes entre la FEDE et des associations, des fédérations sectorielles ou des ONG nationales et internationales sur des thématiques plus étroites ou plus techniques. Ces partenariats permettent de mener des actions rapides et directement sur le terrain, ils participent au maillage éducatif sur les territoires, au développement de l’innovation ainsi qu’à l’amélioration de l’employabilité des diplômés FEDE.

Les fédérations Geopa-Copa et FNSEA du secteur agricole

Le Groupe des employeurs des organisations professionnelles agricoles (Geopa-Copa) est la fédération européenne représentative de l’agriculture, reconnue par les institutions européennes. D’autre part, la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FNSEA) est la principale organisation professionnelle française du secteur et le membre français de GEOPA-COPA.

Action : la coopération entre la FEDE, Geopa-Copa et la FNSEA porte sur les compétences nécessaires pour trouver un emploi dans l’agriculture. Un protocole d’accord a été signé le 21 octobre 2021 à Malmö en Suède. L’objectif principal de ce partenariat FEDE/Geopa-Copa est de créer des synergies entre les écoles de la filière agriculture de la FEDE et les entreprises et exploitations agricoles, en assurant la bonne adéquation entre les programmes pédagogiques de la FEDE et les besoins en compétences du secteur.

Cercle Richelieu Senghor

Le Cercle Richelieu Senghor est un club de réflexion qui s’emploie à promouvoir la Francophonie, le dialogue entre cultures et l’ouverture à la diversité linguistique. Il s’efforce d’enrichir les débats sur ces sujets et d’ouvrir des pistes d’action à travers des dîners-débats autour de personnalités, sur des thèmes variés liés à la Francophonie sous l’angle géopolitique, sociétal, économique, linguistique ou culturel. En novembre 2018, son Conseil d’administration a accepté à l’unanimité la demande de la FEDE.

Action : La FEDE participe régulièrement aux évènements organisés par le Cercle: dîners-débats, assemblée générale, cérémonie de remise du Prix Richelieu Senghor.

CMAtlv

Créé en 2005 par une équipe de professionnels des divers métiers de l’apprentissage, le Comité Mondial pour les Apprentissages tout au long de la vie (CMAtlv) est une association française qui œuvre pour une culture des apprentissages comprise comme la possibilité pour chaque personne d’apprendre et de développer ses potentialités. Le CMAtlv aborde tous les secteurs de la société: culturel, civil, académique, associatif, économique, institutionnel.

Action : Depuis 2013, la FEDE est membre du CMAtlv et participe à l’amélioration de la formation professionnelle et à l’accès à l’apprentissage tout au long de la vie. Le CMAtlv organise depuis 2008 des Forums mondiaux sur des thèmes en lien avec l’apprentissage, le dernier en date étant celui de juillet 2021 à Bruxelles, intitulé « Vers un épanouissement personnel et professionnel durable dans le nouveau contexte mondial », et au cours duquel la FEDE a participé activement.

FEEF

Importante fédération professionnelle française riche de plus de 900 entreprises membres, la Fédération des Entreprises et des Entrepreneurs de France (FEEF) représente les PME des territoires, fournisseurs alimentaires et non-alimentaires de la distribution.

Action : A travers une convention signée en 2018, la FEEF et la FEDE démontrent leur engagement dans la formation des jeunes et renforcent les liens entre les entreprises et le réseau international des diplômés de la FEDE. La FEEF reconnaît officiellement la qualité professionnelle des diplômes européens de la FEDE de la filière Management des entreprises. Ce partenariat stratégique a été conçu comme un tremplin vers l’emploi pour les diplômés de la FEDE. Il favorise leur insertion professionnelle et facilite les passerelles entre membres de la FEDE et entreprises adhérentes de la FEEF.

FNIH

Créée en 1962, la Fédération Nationale de l’Industrie Hôtelière (FNIH) est constituée des douze Associations Régionales de l’Industrie Hôtelière (ARIH) et de chaînes hôtelières regroupant 3600 unités d’hébergement situées sur l’ensemble du territoire marocain. La FNIH agit au profit des établissements hôteliers, notamment pour les représenter auprès des pouvoirs publics, les informer, les conseiller, les assister dans les démarches relatives à leurs activités. En partenariat avec les opérateurs concernés, la FNIH participe notamment à la formation de ressources humaines, contribue à l’assainissement de l’environnement touristique, à l’organisation de la profession hôtelière, et enfin participe à la promotion du tourisme marocain.

Action : Par un accord signé en 2019, la FNIH reconnaît la pertinence et la qualité des programmes de formation et des diplômes de la FEDE pour travailler dans ce secteur: Foundation Degree Tourisme et hôtellerie, Bachelor européen Tourisme et hôtellerie, Bachelor européen Spa Business management, Mastère européen Management et stratégies touristiques. Ce partenariat FNIH-FEDE accompagne le développement de l’industrie hôtelière et du tourisme au Maroc, deuxième secteur créateur d’emplois et contributeur du PIB du pays.

EduQua

Créé dans les années 2000 par la Fédération suisse pour la formation continue (FSEA), le label eduQua a été mis en place pour répondre aux exigences du marché du travail et permettre aux recruteurs d’identifier les organismes de formation les plus pertinents. Ce label certifie la qualité des instituts de formation continue selon six critères : l’offre de formation, la qualité de celle-ci, les informations disponibles, la qualité des formateurs/formatrices, le système de management de la qualité et la direction prise par l’institut de formation.

Le label eduQua garantit la qualité d’une institution et constitue un vrai atout pour les jeunes professionnels souhaitant trouver un emploi. En 2018, la FSEA a attribué à la FEDE le certificat d’excellence qu’est eduQua. Depuis 2019, la FEDE obtient chaque année le renouvellement de son label qui reconnaît notamment l’impartialité de ses examens.

France compétences

Depuis le 1er janvier 2019, France compétences, établissement public français créé par la loi du 5 septembre 2018, est responsable du Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) et du Répertoire spécifique (RS). France compétences a été fondée avec l’ambition d’améliorer l’efficacité du marché de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Cette structure a trois objectifs principaux : financer le système de formation professionnelle et d’apprentissage de façon optimale et soutenable ; réguler le marché pour favoriser l’identification des besoins en compétences et faire évoluer les modèles économiques et pédagogiques ;

et améliorer la transparence et la mise en synergie des acteurs du système de formation professionnelle et d’apprentissage. Dans le cadre de ces missions, France compétences examine les demandes d’enregistrement au RNCP et au RS selon les critères définis par le décret du 18 décembre 2018 relatif aux conditions d’enregistrement des certifications professionnelles, et des certifications et habilitations dans les répertoires nationaux. Le Centre des Examens de la FEDE propose actuellement plusieurs certifications enregistrées au RNCP ainsi qu’au RS.

Ministère de l’Education nationale de Roumanie

Depuis décembre 2019, le Ministère roumain de l’Education nationale reconnaît le Certificat de langues vivantes européennes de la FEDE dans le cadre de l’équivalence des résultats obtenus aux examens internationaux pour la certification linguistique en langues étrangères. Le Certificat de la FEDE a été inclus sur la liste des tests internationaux reconnus pour les niveaux B1, B2 et C1 des six langues vivantes européennes proposées par la FEDE : l’anglais, l’allemand, l’espagnol, le français, l’italien et le portugais.

Par conséquent, tous les lycéens roumains préparant l’examen du Baccalauréat peuvent présenter le Certificat de langues européennes de la FEDE afin d’obtenir des équivalences pour les épreuves de compétences linguistiques dans une langue de circulation internationale, qu’ils ont étudiée au cours de leur enseignement secondaire.

Institut national de Diplomatie et des Relations internationales (INDRI) du Cambodge

Créé en 2016, l’INDRI est une institution rattachée au Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Royaume du Cambodge qui se charge de la formation des diplomates cambodgiens. Il a pour objectif de devenir le centre d’excellence pour la formation diplomatique et le principal groupe de réflexion sur les affaires internationales au Cambodge.

Dans le cadre de sa mission de formation en langue étrangère, l’INDRI a conclu le 23 septembre 2021 un protocole d’accord avec la FEDE. Cet accord attribue à l’INDRI le statut de Centre de langue affilié à la FEDE qui donne droit à la préparation au Certificat des six langues européennes proposées par la FEDE : l’anglais, l’allemand, l’espagnol, le français, l’italien et le portugais.

ALTE

Fondée en 1989 par l’Université de Cambridge et l’Université de Salamanque, ALTE (Association of Language Testers in Europe) est une OING britannique qui regroupe les organismes certificateurs de langues en Europe. Ce réseau officiel œuvre pour une évaluation précise des compétences linguistiques en Europe et dans le monde. La FEDE bénéficie du statut de membre associé du réseau ALTE depuis 2019.

Elle collabore aux projets d’ALTE​ et bénéficie de son expertise linguistique, gage de qualité. La FEDE délivre un certificat de langue vivante européenne qui évalue les quatre compétences de compréhension et d’expression écrites et orales. Il permet de valider l’acquisition de la langue vivante ainsi que la capacité à évoluer au sein des principales situations de la vie professionnelle.

IFEF

Réunis à Dakar en 2014 pour le 15ème Sommet de l’Organisation internationale de la Francophone (OIF), les chefs d’Etat et de gouvernement des Etats membres ont pris la décision de doter la Francophonie d’un outil visant à appuyer les pays dans leurs efforts pour améliorer leurs systèmes éducatifs : l’Institut de la Francophonie pour l’Education et la Formation (IFEF). Situé à Dakar, l’IFEF met en œuvre des programmes de coopération dans le secteur de l’éducation, en accordant la priorité aux sous-secteurs de l’éducation de base et de la formation professionnelle et technique.

L’IFEF renforce les capacités des Etats membres de l’OIF et de ses partenaires afin d’améliorer la qualité des programmes d’enseignement en français. Il propose et organise des activités de renforcement des capacités des enseignants, des personnels d’encadrement, des cadres et gestionnaires du système éducatif. En novembre 2018, une convention de partenariat signée entre la FEDE et l’IFEF reconnaît officiellement la qualité du certificat de langue française de la FEDE.